Programme 2016-2017

Pour plus de moyens, plus d’égalité

Nous réafirmons le besoin d’une augmentation du budget et d’un réel fléchage dans la répartition, de la L1 au doctorat. Nous manquons de personnel administratifs, d’enseignants, d’espaces de travail et d’échanges, et de plus, les filières élitistes sont favorisées dans la repartition de budget

– formation des enseignants (nouvelles pédagogies, modalités de notations, nouveaux modes de travail…)

– des groupes de TD à max. 20 étudiant-e-s

– réduction du nombre de cours magistraux/en amphi

– revoir les modules pré-professionnalisant, et l’accès aux stages

 

Pour des outils au service de la réussite de tous.tes

Si il y a une volonté qui ressort depuis des années et qui se multiplie dans la periode, c’est bien d’avoir une pédagogie participative qui remet les étudiant-e-s au coeur de l’université, en prenant les difficultés de chacun.e.s en compte.

– La mise en ligne des cours : Plan détaillé, repères bibliographiques, lexique…

– Des lieux pour s’y retrouver : des salles de travail et de détente, gérés par et pour par les étudiants

– Le developpement de projets personnels ou en groupe

– Des rythmes adaptés : pause méridienne d’1h30 pour manger, veritable semaine blanche de révisions, temps libre à l’engagement, le sport..

– La règle du max: la possibilité pour tout-e- étudiant-e de garder la meilleure note entre la 1ère et la 2ème session d’examen.

 

Pour une vie associative et dynamique

La vie associative est une richesse de Paris 8. Parce que l’UNEF défend une vie associative dynamique et indépendante qui permette l’implication et la représentativité de tous.tes les étudiant.e.s, nous demandons :

– La création d’un conseil spécifique aux associations, vu la forte mobilisation des associations tout au long de l’année, elles doivent disposer d’un lieu spécifique de décision pour qu’elles puissent exprimer leurs besoins.

– La création d’une comission de soutien aux associations, qui devra accompagner les associations dans leurs activités et apporter un soutient moral et financier à leur création.

– Des locaux partagés permettant même aux petites associations d’avoir un lieu à disposition en continu sans reservations à faire au préalable. Allegement des conditions de dépôt des FSDIE…

 

ÉTUDIANTS ÉTRANGERS, MÊMES ÉTUDES, MÊMES DROITS !

Les étudiants étrangers subissent une triple précarité administrative, sociale et pédagogique au quotidien. Nous exigeons :

– Un meilleur accueil des étudiants étrangers à l’Université (journées d’accueil)

– Une carte étudiant = un titre de séjour

– Une accès aux bourses sur critères sociaux

– Une nouvelle campagne de régularisation des étudiants sans papier de paris 8

 

Une université émancipatrice

Notre université est une fac ouverte et tounée vers les enjeux de notre société. il faut donc concrétiser cette volonté :

– Mise en place de modules sur l’égalité femme/homme, la séxualité, le genre, le racisme…

– Ouverture de permanence d’acceuil pour les personnes discriminées.

– L’université doit aussi se saisir des enjeux écologiques, sur la mise en place de modules mais aussi en inscrivant le campus dans ces enjeux (tri selectif/sensibilisation…)